nos top partenaires
la météo
Nous sommes en Hiver.



Il fait froid et la neige est arrivée ! Les paysages autour de vous seront principalement blancs et immaculés avec une température très basse. Couvrez-vous bien !

Partagez | .
 

 Time for a drink ! - Shae & Shayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Time for a drink ! - Shae & Shayne   Sam 24 Mai - 16:14




Time for a drink !

feat : Shayne O’Reily
Technically, alcohol isn’t a problem. It’s a solution.
Pas la moindre trace de Shayne depuis deux jours. Je ne l’avais pas vu ni en cours, ni au Fight Club, ni même dans le dortoir qui nous était réservé, en classe As. C’était un fait plutôt étrange, et ce pour deux raisons : la première était que j’avais imprimé en gras dans mon cerveau que si je donnais pas signe de vie, il allait se vexer, et je considérais donc l’inverse comme acceptable. Or, après notre petite mission dans les sous-sols de l’académie, nous ne pouvions pas exactement dire que l’humeur était au crêpage de chignon. Cette mission puis le passage d’élite avaient au moins eu le mérite de nous rabibocher complètement, voir même de nous rapprocher – dans la mesure du possible, gardons à l’esprit qu’il est question de deux psychopathes. Enfin deuxième raison, notre passage en As justement semblait l’avoir reboosté, remotivé à parfaire sa couverture. Si son ego en avait tout de même prit un coup de fouet – il fallait la voir, cette lueur supérieure dans son regard – il n’en oubliait pas la nécessité d’avoir l’air d’être un élève modèle et acceptait plus de missions qu’avant, arborant même, je ne l’avais jamais vu faire ça, l’uniforme obligatoire.

C’était précisément pour cela que j’étais inquiète de ne pas l’avoir croisé. Quoi que les cours, nous n’étions pas des exemples d’assiduité certes. Mais pas même au détour d’un couloir, pas même dans un coin de notre association. Quelque chose clochait, et j’allais découvrir quoi.

Il y avait bien eu la mort d’un de nos pions, il y a deux jours justement… Il était partit en mission et n’en étais jamais revenu – du moins, pas vivant. C’est que les morts commençaient à s’accumuler, à l’académie… Mais de toutes manières, je voyais mal Shayne atteint par ce genre d’évènements. Ne l’avais-je pas vu de mes propres yeux tuer de sang-froid ? N’avais-je pas lu dans son passé qu’il avait déjà tué par simple esprit de vengeance ? Nous savions depuis le début que notre entreprise était risquée et nous avions nos pions dans le but précis de servir de chair à canon. Dans le but de pouvoir être remplacé.

J’étais présentement au Fight Club, Nox sur une épaule, et entourée de nos pions. Le club n’avait pas été ouvert aujourd’hui, question de convenance et d’apparence. La plupart des troupes elles-mêmes semblaient abattues. Leurs performances auraient été affectées, les classements faussés. Nous aurions risqués de nous planter. L’esprit humain et ses faiblesses, vraiment… D’un geste de la main, et prenant un air désolé qui se mariait à la situation, je les congédiais. Lorsque la porte du local se referma sur le dernier d’entre eux, je la fermais à clé pour ne pas être dérangée et ouvrit une fenêtre pour faire sortir Nox. Je n’allais pas avoir besoin d’elle pour ce que j’allais faire par la suite, et elle devait sûrement avoir envie de chasser, la nuit commençant. J’observais quelques secondes sa silhouette rapetisser dans le ciel obscur puis refermais la vitre derrière elle, ouvris enfin la trappe menant à notre QG.

J’avais dans l’idée de récupérer le dossier de l’élève décédé afin d’examiner son cas, éventuellement voir en quoi il aurait pût influer sur l’état de mon Iceman. En aucun cas je ne me serai attendue au spectacle qui allait s’afficher sous mes yeux quand j’atteignis le bas de l’escalier.
Shayne était là, mais pas dans son état normal. Une odeur forte d’alcool flottait dans la pièce, me faisant froncer le nez. Quant à lui… Aurait-il été un de nos pions, je l’aurai relevé d’une main en lui mettant une claque de l’autre ; cependant, il n’était pas l’un d'eux et je me devais de contrôler mes gestes. Avachi dans un coin, une de ses mains était fermement agrippée à une bouteille de ce que je jaugeais être du rhum. Il essayait vaguement de se remettre debout en me voyant débouler et je dois bien avouer que sidérée par le spectacle, je restais immobile quelques secondes, sous le coup de la stupéfaction. Quand je me repris, je lui fis signe de rester assis - vu son état, il valait mieux qu’il ne s’agite pas trop – et commençais à chercher dans nos piles de dossiers d’élèves.

« Dis, tu sais pas où est le dossier du gars qu’est dead, là ? » Je préférai ne pas commenter directement son état – cheveux ébouriffés, œil vitreux… charmant quoi – et me contentais d’un regard franchement déçu, histoire de toutefois faire passer le message. Peut-être que motivé par l’alcool, il se déciderait à parler de lui-même, m’éclairant ainsi sur les points de la situation que j’avais visiblement manqué.
HORS RP


______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As
avatar


Messages : 624
Date d'inscription : 10/06/2013
Espèce : Youkai
Catégorie : Magie
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 790
Points d'apprentissage :
47 / 10047 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: Time for a drink ! - Shae & Shayne   Dim 25 Mai - 9:38



Shayne O'Reily Ft. Shae Swann

Time for a drink


Deux jours plus tôt, j'étais partis en mission. Cela faisait maintenant quelques jours que j'étais passé chez les As, ma motivation à paraître studieux auprès de l'académie afin de n'éveiller aucun soupçon disparaissait déjà. J'avais tout de même accepté une mission de base, une patrouille dans les environs de l'académie afin de je ne sais quoi. Tout tourna mal. Pour cette mission, j'avais convoqué une récente recrue qui ne me plaisait qu'à moitié, Mikimo ou un truc comme ça. C'était un jeune homme efféminé, plutôt grande gueule mais avec un certain talent pour la stratégie. On était tout les deux arrivés sur les lieux de la mission, la forêt : Certains avaient vu des monstres un peu trop puissant s'y promener, ainsi, du fait de ma classe d'élite, on m'a demandé d'emmener un élève (au choix) en classe primaire pour lui montrer comment on fait le ménage. Et évidemment, je n'allais pas montré cela à n'importe qui, d'où le membre de Pande' avec moi.

La mission avec donc commencé avec dix minutes de silences ou nous marchâmes dans la forêt, où on patrouillait quoi. Puis Miki' avait commencé à parler. D'un peu n'importe quoi au début, ce à quoi j'avais répondu par un regard froid l'air de dire "T'es là pour apprendre. Apprend.", mais il était persistant, et ne tarda pas à aller jusqu'à l'insolence. Il semblait critiquer mon passage chez les As ; non seulement il remettait en cause ma puissance, mais en plus l'aspect tactique qu'impliquait ce nouveau grade au sein de l'académie, soit disant que j'allais consacrer moins de temps à "notre" entreprise. J'avais immédiatement stoppé la marche pour mettre les points sur les i. Pandemonium était l'entreprise de Shae et de moi, lui n'était qu'un pion, il ferait ce qu'on lui dira quand on lui dira. Rien de plus. Égocentrique qu'il semblait être, ça n'avait pas eut l'air de lui plaire, mais il avait été intimidé.

La "mission" reprit donc son cours dans le calme, jusqu'à ce qu'un monstre sortit de je ne sais où nous barra le chemin. C'était une Trogiidae, qui avant même que je le mette hors d'état, me saisit avec une de ses lianes. Miki' ne bougea pas. Et tandis que je résistais à ces lianes qui m'attirait vers la plante, ma recrue se mit à parler. Il reprit sa remise en question de mes décisions, de mon autorité, de ma puissance. Pire, il exprimait petit à petit le souhait de sauver Pandemonium avant que je n'en fasse n'importe quoi avec Shae. Finalement, il s'approcha même de moi comme je venais de le faire avec lui l'instant d'avant pour l'engueuler. "Alors, ça fait quoi d'être en position de victime ?" Osa t-il me demander. A ce moment là, il sortit une de ses dagues, d'une main hésitante... Et alla jusqu'à la placer sous ma gorge. Il était finalement sûr de lui, j'allais donc moi aussi l'être ; petit à petit, l'excitation du crime approchant commençait à apparaître en moi. Puis soudainement, je me laissais emporté par la plante ; j'allais déjà commencé par me débarrasser d'elle.

J'avais profité de mon élan pour crée une lame de glace sur mon bras droit, et pour tout simplement trancher d'un coup la plante. Libéré de mes liens, je marchais doucement vers ma prochaine victime, la lame changea plusieurs fois de forme entre une sorte de masse, un simple pique, mes poings nues ou à nouveau la lame... Comme si j'hésitais sur comment j'allais corriger ce traitre. Ce dernier se mit à reculer, puis finalement tourna les talons et courut. Il comprit finalement l'erreur qu'il venait de faire. La chasse commençait. De temps à autre, je lançais de simples pics de glaces afin de changer la trajectoire de son chemin, il ne tarda ainsi pas à sortir des sentiers pour réellement s'enfoncer dans la forêt. Moi, je ne faisais que marcher lentement, tantôt en poussant un petit sprint tout de même pour ne pas le perdre de vue.

Sous le stress, il finit évidemment par trébucher, cheville tordue. Je me plaçais ainsi au dessus de lui, sans même sourire. Mon pied vint écraser sa main qui tenait fermement sa dague jusqu'à ce qu'il la lâche, je la ramassais alors -histoire de ne pas laisser la moindre preuve pour ce que j'allais faire-. Les larmes lui montèrent aux yeux, et pourtant, il continuait d'avoir cette expression pleine de haine pour moi.

[b]_Je te dirais bien que tu serviras d'exemple, mais personne ne se souviendra de toi de toute façon.
Lâchais-je finalement.

Puis je m'écartais et tournais les talons. Miki' n'eut pas l'air de comprendre, il se redressa puis se mit à m'hurler dessus. Allant jusqu'à parler du sujet qui fâche : Shae. Il expliqua ainsi que je n'étais pas quelqu'un de fiable, lui-même en était la preuve. Qu'il ne donnait pas longtemps avant qu'elle soit la prochaine, que Pandemonium implose. Mais j'avais rapidement coupé court à son discours. Après avoir reculé assez loin, je me retournais puis jetais plusieurs pics de glaces environ quinze mètre au dessus de sa tête, en direction d'une branche assez imposante qui demanda une bonne dizaine de pics pour qu'elle cède. Il ne poussa aucun cri, mais compte tenu de la taille de la branche et de la hauteur depuis laquelle elle était tombé, il était impossible qu'il ait survécu. Si je ne l'avais pas tué de mes propres mains, c'était tout simplement pour éviter la moindre traces de preuves.



Les deux jours qui suivirent avait donc été moins joyeux. J'avais du rendre le rapport de mission, et étant donné que j'avais accumulé pas mal d'accidents de ce genre en peu de temps, la direction avait voulu me garder avec eux dans le bâtiment principal la journée qui avait suivit histoire de tout tirer au clair. Je fus "relâché" le soir assez tard et avait directement pris la direction du Fight Club pour aller directement au QG de Pande'. Là, je me retapais le dossier de tout les membres de Pande', allant du pion le plus basique qui savait à peine qui était à la tête du groupe jusqu'au pion un peu plus dans la confidence. Dans ma tête, je pensais à un tri ; me débarrasser des moins fiables. Je triais ainsi les dossiers en espérant que le sommeil vienne, mais il ne vint pas : j'étais trop énervé. Je ressentais des sentiments, une certaine forme de regret d'avoir tout simplement tué Miki' parce qu'il ne me revenait pas.

La nuit était passée comme ça, entre mélange de semblant de travail et d'agacement. Finalement lassé de trop pensé, je déçidais de passer à autre chose, faire le trie, oublier un peu ces évènements gênants (à savoir la découverte du sentiments de culpabilité en moi). J'avais donc sorti d'un tiroir du bureau une bouteille de rhum, que je commençais à boire. Une bonne heure passa comme cela : je m'étais retrouvé adossé au mur derrière le bureau, ma bouteille presque vide à la main. Puis j'entendis la porte s'ouvrir : Certainement la lutine. Merde pensais-je en laissant cogner ma tête contre le mur. Lorsque j'entendis les pas se rapprocher, je commençais à essayer de me lever, sans succès. Tant pis, après tout j'avais droit de m'hydrater. Bien que visiblement déçue par mon état -ce qui en temps normal m'aurait irrité-, elle fit comme si de rien était en me demandant où était le dossier de l'élève. En grommelant, je lui indiquais de ma main qui tenait la bouteille, la poubelle juste devant moi.

_Il servira plus à grand chose de toute façon, c'était un traître. Expliquais-je vaguement avec une petite difficulté à parler clairement.


Puis, devinant que de toute façon, il y avait peu de chance qu'elle me laisse dans cet état là et retourne à ses occupations, je tendis la bouteille en sa direction.

_Ca fait longtemps qu'on s'est pas vu. Un verre ?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: Time for a drink ! - Shae & Shayne   Dim 25 Mai - 12:09




Time for a drink !

feat : Shayne O’Reily
Technically, alcohol isn’t a problem. It’s a solution.
J’étais absolument irritée par le manque de tenue de Shayne. Non mais c’est vrai quoi, sérieusement. Toujours en train de faire la morale, à en attendre énormément des autres. C’était le genre de personne qui une fois qu’il avait décidé que vous aviez du potentiel, vous incitait à l’exploiter à fond : preuve en est que sans lui, je n’aurai jamais songé à demander à passer en classe d’élite. Je m’étais découverte des facettes de ma personnalité que j’ignorais. Alors le voir affalé ainsi, à boire seul comme le dernier des attardés, oui, ça me titillait légèrement les nerfs. Mais ça restait Shayne justement, et je n’allais pas me permettre de critiquer… Tout du moins pas tout de suite.

Quand il répondit à ma question cependant, je notais que le dossier avait fini dans la poubelle – génial – avant de tilter qu’il n’avait certainement pas qualifié le mort de ‘traitre’ par pur hasard. Je m’interrompis brusquement dans mon geste, consciente de ce que cela signifiait très probablement, et me tournais avec lenteur vers lui. L’expression de mon visage était sans équivoque : « OH NO YOU DID NOT ». Je serrais les dents avec un soupir exaspéré quand il me tendit la bouteille. Finalement, je comprenais pourquoi et moi aussi, j’allais avoir besoin d’un remontant.

Sans mot dire, je me saisis de la bouteille et bus directement au goulot. L’unique gorgée que je pris me fit l’effet de me faire traverser par une boule de feu – non, je n’avais pas dans mes habitudes de boire. Dépitée, je lui retendis sa boisson, me frottant les yeux d’un air las. « Il avait fait quoi au juste ? » Je m’adossais au bureau de sorte à lui faire face, et toute trace de mépris avait disparu de mon regard ; j’étais plutôt occupée à essayer de mesurer les conséquences de ses actes. Non pas que le fait de tuer me dérangeait, c’était plutôt le fait de se permettre de tuer l’une de nos recrues alors qu’un groupe se mettait en place pour nous traquer et nous contrer. Nous ne pouvions pas nous permettre de laisser des pistes aussi évidentes et j’espérais vraiment qu’il avait assuré nos arrières pour le coup.

Je sentais la colère qui commençait à s’insinuer lentement comme un poison dans mes veines et je me massais les tempes dans l’espoir de garder mon calme, ne pas m’emporter contre lui. C’était de Shayne dont on parlait. Il savait tout ça. Ce n’était pas la première fois même qu’il faisait ça. Sans lui laisser le temps de reprendre la bouteille, je m’envoyais une deuxième gorgée dans l’espoir d’améliorer mon humeur ; là seulement, je le laissais la reprendre. Et puis, il fallait voir le bon côté de la situation. Eméché comme il l’était, au moins, cette fois-ci, il ne rechignerait pas à communiquer. « Il y a aucun moyen que ça remonte jusqu’à nous, n’est-ce pas ? » Car c’était bien ça le fond du problème. Nous nous étions efforcés de nous faire discrets, de nous implanter partout dans l’académie sans nous faire remarquer. Ca n’était pas pour tout foirer maintenant. Et le voir boire comme un trou ne m’indiquait rien qui vaille.

HORS RP


______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As
avatar


Messages : 624
Date d'inscription : 10/06/2013
Espèce : Youkai
Catégorie : Magie
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 790
Points d'apprentissage :
47 / 10047 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: Time for a drink ! - Shae & Shayne   Mar 27 Mai - 15:07



Shayne O'Reily Ft. Shae Swann

Time for a drink


Oh, yes I did pensais-je en imaginant ses pensées. Finalement, elle s'installa en face de moi et bue à grande gorgée ; le petit air qu'elle prit me fit comprendre qu'elle n'était pas habituée à la boisson. Cette dernière m'aidant à me détacher de la réalité, un sourire arracha mon air sérieux habituel : L'iceberg et la lutine, la glace et le feu, picolant ensemble... En tant normal, je suppose que me voir amusé pour rien l'aurais exaspérée, peut être énervée compte tenu de la situation... Mais depuis notre aventure aux sous-sols, je savais que ça n'arriverait pas. On avait une sorte de symbiose entre nous, un respect mutuel, une forme de compréhension de l'autre... On s'était accordés sur la même longueur d'onde quoi ; c'est en tout cas comme cela -avec ou sans alcool dans le sang- que je le percevais.

_Il voulait Pandemonium à son image ; lui à notre place, et nous là où il est actuellement. Soufflais-je en tendant la main pour récupérer la bouteille.

Dans cela, je n'avais toutefois pas évoqué les accusations de ce traitre à mon égard : que je n'étais fiable pour personne entre autre. Dans l'histoire, je dois admettre que c'est en parti cela qui me donnait un coup au moral : Ces élèves, je les avais tous réuni et même pour certains, avait consacré quelques instants pour les entrainer, les conseillers. Pas pour eux, mais bien dans mon intérêt puisque c'est moi qu'ils servaient. N'empêche que d'en voir se rebeller ou pire, m'accuser d'être capable de blesser ou plus la lutine... Cette idée me restait en travers de la gorge. Pourquoi pas, après tout ? Le pouvoir était quelque chose qui m'obsédait, de ce fait, serais-je capable de le faire passer avant ma précieuse alliée ? Précieuse, non, je n'avais pas peur de le dire. Elle était la première personne dont je n'avais pas envie de me séparer ; peut-être était-ce l'alcool qui me faisait admettre de pareilles choses, n'empêche qu'en y réfléchissant, en repensant à son passage à l'infirmerie où elle n'était plus en état de marcher, en repensant à notre mission de passage en classe d'élite, ou rien qu'en la voyant boire, seule en tête à tête avec moi, je ne pouvais le nier : J'appréciais Shae.

Enfin, je me doutais bien que ce n'était pas vraiment ça le soucis dans l'histoire. Ce dont elle ne voulait pas, c'était que l'on remonte à nous, et si j'avais été sobre, j'aurais probablement été vexé de ce doute là. Depuis mon passage chez les As et même un peu avant, je m'étais découvert un talent de stratège, j'étais moins impulsif et plus réfléchi. Ainsi, même si je dois bien admettre avoir eut envie de le torturer avant de l'achever lorsqu'il avoua sa trahison, je ne l'aurais jamais fais. La branche qui l'écrasa dans la forêt, je ne l'avais pas fait au hasard : Compte tenu de la masse de cette dernière et de la hauteur à laquelle elle était tombée, Miki' était mort sur le coup, avec probablement des os fracturés. Par ailleurs, il n'y avait pas réellement eu de combat, l'autopsie ne révèlerait donc rien d'autre que cette branche qui l'avait écrasée. Le seul élément pouvant faire douter était la branche, miraculeusement coupée et tombée. J'avais expliqué cela, dans mon rapport, par effectivement ma faute : J'avais prétendu vouloir à l'origine faire tomber cette branche sur un monstre de la forêt, mais le combat ayant évolué, nos positions avaient changée et c'était finalement le gamin qui s'était retrouvé en dessous, par inadvertance de sa part. De cet acte donc, l'académie envisageait une sanction pour la forme, mais rien de sérieux : J'étais parfaitement clean à ce niveau.

_Je garantis nos arrières, t'inquiète. Répondis-je finalement en reprenant la bouteille.

Je bus un peu, puis laissais à nouveau ma tête reposée contre le mur. Cette situation était plutôt originale, les deux leaders de Pande' qui buvait derrière le bureau. Cela m'arracha un soupir amusé, ce qui n'arrivait pas souvent et que j'étouffais aussitôt en terminant la bouteille, après quoi je désignais un des tiroirs du bureau entre-ouvert, qui contenait une autre bouteille.

_Alors, j'ai raté quoi, en deux jours ?

J'avais demandé ça un peu sans réfléchir : Doutez-vous bien que malgré tout les récents évènements, je restais Shayne O'Reily : Je ne ratais rien, je choisissais les choses telles qu'elles se déroulaient. J'avais donc demandé cela dans l'idée de faire la conversation, de parler et éventuellement d'en apprendre un peu plus sur elle. Mettons ça sur le compte de l'alcool, voulez vous ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: Time for a drink ! - Shae & Shayne   Sam 31 Mai - 15:02




Time for a drink !

feat : Shayne O’Reily
Technically, alcohol isn’t a problem. It’s a solution.
Je loupais son sourire amusé pendant que je grimaçais du goût de l’alcool, auquel je n’étais pas habituée – dommage. C’était un spectacle suffisamment rare pour qu’on prenne la peine d’y assister à chaque fois qu’il se jouait. Je ne loupais pas en revanche l’empressement avec lequel il reprit la bouteille, ce qui m’arracha à moi un sourire exaspéré. Définitivement un spectacle hors du commun. Quant à ce qu’il me disait sur ce fameux traître… C’était à mon humble avis largement assez pour l’éliminer. Moi, des réactions un peu trop radicales ? Non, pas mon genre. Un grognement méprisant servit de réponse, mais ça suffisait. Si à une époque, une réaction comme ça lui aurait probablement tapé sur le système, j’avais la certitude absolue qu’il y comprenait ce qu’il y avait à comprendre, à savoir que même si je n’approuvais pas, je comprenais et laissais passer sans plus creuser.

Après tout, c’était ses affaires, son problème, à lui de gérer ça comme il le voulait ; même si cette nouvelle était perturbante pour nous deux. Si un pion pensait ça, d’autres pouvaient s’y mettre. Une insurrection générale dans nos rangs n’était pas ce dont nous avions besoin, pas maintenant que nous progressions enfin. Pas maintenant que nous les avions unis, que nous leur avions donné un but commun, que nous les aidions même à progresser de manière individuelle pour certains.
De là à m’affliger assez pour que je fasse comme lui et boive dans mon coin… C’était un Shayne que je ne connaissais pas qui se trouvait en face de moi. S’il était dans cet état, c’était qu’il n’arrivait pas à gérer la crise – psychologiquement parlant, puisqu’il venait de me certifier qu’il avait couvert nos arrières, point sur lequel je lui faisais une confiance aveugle. Non, s’il ne s’était pas attiré d’ennuis, c’est que justement, il n’arrivait pas… à quoi, exactement ? Assumer ?

Je réfléchissais à cela en l’observant sans qu’il ne s’en rende compte. Etait-ce vraiment une mimique amusée que je venais de voir sur son visage, juste avant qu’il ne finisse sa première bouteille ? Le cadavre alla rejoindre le sol tandis qu’il me désignait un tiroir légèrement en dessous de moi ; je me penchais pour constater que l’ancien pique s’était fait une petite réserve. Encore une fois, j’étais partagée entre l’exaspération et l’amusement. Avait-il prévu qu’il se laisserait submerger par de véritables émotions et qu’il serait incapable de les supporter ? Si c’était le cas, ses talents de stratèges m’impressionnaient, quoique je l’avais toujours su loin d’être idiot.
Je refermais le tiroir derrière moi et me laissais glisser au sol, étendant mes fines jambes devant moi tout en lissant ma jupe de ma main libre. Toujours de sorte à lui faire face et avoir ainsi l’occasion d’étudier ses réactions, j’étais adossée contre le bureau, tête appuyée dessus. Tels que nous étions, nous allions être là pour un moment, autant se poser le plus confortablement possible.

Je commençais donc la bouteille, buvant par deux grandes gorgées. Je grimaçais moins cette fois-ci, mais papillonnais encore des yeux. Mes joues commençaient à se colorer légèrement de rose et je posais la bouteille dans le court espace qui nous séparait. L’entendre essayer de faire la conversation était bien plus drôle que ce que j’avais imaginé, même si je ne comptais pas l’envoyer bouler comme je l’aurais fait auparavant, ou tout simplement lui rire au nez. Je savais pertinemment qu’il se débrouillait pour toujours être au courant de tout, comblant ainsi le manque d’intérêt que j’avais à l’être moi-même. Il me complétait sur ce point-là, un peu de la même manière que lui ne parlait jamais tandis que j’étais un moulin à paroles. Et pourtant, malgré nos différences fondamentales, nous étions là, éprouvant du respect l’un pour l’autre. J’étais même à l’aise en sa compagnie, et je pense même pouvoir affirmer que je l’appréciais… D’autant plus depuis ce fameux jour à l’hôpital, et depuis la mission qui avait scellé notre passage en classe d’élite. Avant, c’était plutôt tester les limites de ses nerfs que j’appréciais, tandis que depuis mon réveil à l’infirmerie, depuis… Depuis que nous avions commencé à nous considérer comme des êtres humains en fait, les choses étaient différentes. Comme si j’avais envie d’être avec lui.

Car n’allons pas nous mentir : nous avions eu beau travailler en équipe, nous n’étions rien d’autre qu’un centre d’intérêt commun à l’autre à nos débuts. J’imagine que risquer sa vie pour de vrai avec quelqu’un, frôler la mort, ça peut vous rapprocher. Même ceux qui n’ont pas pour habitude d’éprouver des sentiments, positifs ou négatifs, à l’encontre d’autres gens.
Tout ça pour dire que je me disais, en l’observant comme ça, sans beaucoup de gêne, que finalement j’étais assez contente d’être ici. Ce n’était certes pas ce que j’avais imaginé quand nous nous étions mis d’accord pour collaborer, mais c’était en un sens mieux comme ça.

« Rien que tu ne saches pas, j’imagine. Ichiyo est toujours traumatisé de la dernière fois, tu devrais voir ses tentatives pour m’esquiver. » fis-je en référence à l’évènement de l’autre jour, où j’avais embrassé le blondinet pour l’embarrasser – ce qui avait marché au-delà de mes espérances, d’ailleurs. Un ricanement amusé accompagna ma remarque, quoi que je n’étais pas certaine que mon iceberg trouverait ça drôle. « A part ça… » j’haussais les épaules pour signifier qu’il n’y avait rien qui méritait qu’on en discute, repris une gorgée, puis encore une autre. Disgusting. Je préférais reposer la bouteille, et le fit avec une légère brusquerie, quoi qu’elle fût totalement involontaire ; j’articulais un « oops » silencieux, bien que concrètement, les seuls dégâts soient un bruit plus accentué que nécessaire.
J’avais presque honte en y repensant, d’avoir titillé les nerfs de mon pauvre larbin à ce point ; j’avais comme d’habitude agit à ce moment-là sous le coup de l’impulsion, sans penser à comment Ichiyo pourrait l’interpréter. Quant au fait que Shayne l’ai vu… Boah, il savait très bien comment j’étais, n’est-ce pas ? Qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire, et même : pourquoi son avis sur le sujet m’importait-il ?

Assaillie par ce genre de pensées qui ne me plaisaient guère, j’attendis quelques instants que Shayne me repasse la bouteille, mal à l’aise à cause de ce qui me traversait l’esprit. Je n’en avais juste pas l’habitude… Du moins était-ce ce dont j’essayais de me persuader. Je fus interrompue dans mon cheminement de pensée par des bruits de pas provenant de derrière moi ; ayant la flemme de me retourner, je me contentais de scruter les expressions de mon camarade pour déduire l’identité de l’intrus en attendant qu’il se présente. « Je dérange, peut-être ? »
Ah, ça, c’était l’une de nos pionnes, je reconnaissais sa voix. Son ton était tout chagriné, j’imaginais donc qu’elle venait par rapport à l’autre traître. Son nom m’échappait. Luna ? Lola ? Peu importait, en vérité ; je me mordais les lèvres pour ne pas ricaner, faisant discrètement signe à Shayne qu’il pouvait s’en charger. Le spectacle promettait d’être intéressant.

HORS RP


______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As
avatar


Messages : 624
Date d'inscription : 10/06/2013
Espèce : Youkai
Catégorie : Magie
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 790
Points d'apprentissage :
47 / 10047 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: Time for a drink ! - Shae & Shayne   Mar 17 Juin - 9:52



Shayne O'Reily Ft. Shae Swann

Time for a drink


Étonnamment, je me sentais bien, là tout de suite dans l'instant. La pression que je m'étais imposé depuis la création de Pande' retombait petit à petit tandis que l'alcool affluait dans mon sang. Quelque part, je suppose que c'était un peu une fuite, se cacher derrière une bouteille de rhum... Personnellement, je voyais cela simplement comme une distraction, et il valait mieux que ce genres de petits dérapages arrivent ici plutôt que sur le terrain. Du côté de ma lutine, je suppose que c'était un peu la même puisqu'elle s'était finalement installée en face de moi et picolait tout autant. Je crois qu'à ce moment précis, on n'aurait pas pu être plus sur la même longueur d'onde : on accordait à l'autre un moment banal, une sorte de buverie entre amis. C'est ce dernier terme qui rendait l'instant unique. Amis. De mon côté, je n'avais jamais considéré qui que se soit comme tel. Martyr, équipier peut être, mais amis... C'était une notion nouvelle, et si je n'étais pas sûr de vraiment maîtriser le sens de ce mot, j'étais en tout cas certains que pour moi, Shae n'était ni martyr ni simple équipière.

Je laissais une fois de plus s'échapper un petit rire amusé lorsqu'elle évoqua l'incident avec Ichiyo.

_Si ce n'est que lui, répondis-je l'air de rien en faisant référence à cet évènement.

Attendez, finalement ça n'avait pas sonné tout à fait comme je le voulais, bien que la pensée derrière y était. Evidemment que je m'en fichais qu'elle ait embrassé Ichiyo, parce que c'était Ichiyo. J'avais trouvé la scène plutôt amusante au final. Mais si ça n'avait pas été Ichiyo ou un quelconque larbin ? Si ça avait été "sérieux" ? En pensant à ça, je bus aussitôt une gorgée à bouteille. Jamais je ne serais jaloux, et de toute façon, ce n'était pas de cela qu'il était question. N'empêche qu'un petit quelque chose en moi me disait que si quelqu'un venait à être un peu trop proche de ma lutine, je savais que je m'en verrais agacé au plus haut point. Bon, après tout, vous me direz, elle fait ce qu'elle veut... Seulement voilà, il y a Pandemonium. Oui voilà, c'est Pandemonium le problème. Si elle était amené à être trop proche de quelqu'un -d'autre-, le problème serait qu'elle attirerait ce quelqu'un d'une façon ou d'une autre jusqu'à Pande', et là... Voilà, c'était simplement ça mon problème. Rien d'autre. De toute façon, la lutine était trop maline pour se faire manipuler. Et pas assez niaise pour tomber dans des histoires de coeurs. Finalement, il n'y avait pas de problème. Si ce n'est cet alcool qui me faisait penser un peu n'importe quoi. Je reposais donc la bouteille pour la tendre à Shae, histoire de reprendre un peu mes esprits, et j'allais en avoir besoin : on avait de la visite, et la lutine semblait décidée à me laisser gérer ça.

Péniblement, je me relevais en m'appuyant contre le mur derrière moi. En me voyant, la pionne qui nous rendait visite ne sembla pas tellement surprise : le bureau était plongée dans une certaine obscurité : elle ne voyait donc pas vraiment la mine affreuse que je devais afficher. Histoire de ne pas me trahir avec une démarche alcoolisée, je choisissais donc de rester appuyé sur mon mur en bougeant le moins possible ma tête qui me tournait déjà pas mal.

_Déranger... Commençais-je à réfléchir à voix haute, après quoi j'haussais les épaules. Ca dépend de ce que tu as à me dire.

J'avais dit "me" histoire de ne pas trahir la présence de la lutine ; j'avais conscience que je ne devais pas avoir l'air très frais alors pas la peine d'en plus rajouter que Shae était dans le même état que moi. La pionne expliqua donc ses craintes, ses interrogations par rapport au récent décès. Elle avait eut vent de ce que j'avais raconté mais n'était pas dupe ; pour autant elle ne perdait pas non plus sa confiance en moi. Elle n'était pas là pour savoir la vérité, elle l'avait deviné puisqu'elle connaissait le défunt et ses tendances d'opportunistes prêt à retourner sa veste. Ce qu'elle semblait vouloir, c'était trouver un moyen pour que les traitres ne surviennent plus. En gros, elle se proposait à faire la head huntress pour Pande'. L'idée, à condition que l'on puisse lui faire confiance, n'était pas si mauvaise après tout. A méditer.

_ J'en parlerais avec Shae, on en reparlera. Lâchais-je finalement.

Elle me salua, puis tourna les talons. C'était une fille intelligente, et bien que l'alcool ne me rendait pas totalement objectif, j'étais sûr de pouvoir lui faire confiance pour ce qu'elle demandait. Mais j'en discuterais plus tard.

Bref, une fois la demoiselle sortie, j'allais me pencher vers Shae pour ramasser la bouteille à côté d'elle, mais la fatigue s'ajoutant à l'alcool, à peine un pas fait que je titubais, manquais de tomber sur elle pour finalement me rattraper au bureau et m'asseoir en douceur à côté d'elle. Finalement, j'avais assez bus. Après l'avoir imité en laissant reposer ma tête contre le bureau, un petit silence s'installa. Mes yeux vitreux me menaçaient de me plonger dans le sommeil si je les fermais, ce qui, je le sentais, n'allais pas tarder à arriver. Après tout, j'avais pas mal vidé mes batteries, je suppose que je pouvais bien m'accorder ça.

_Je dors ici perso lâchais-je en fixant le mur en face de nous ; non pas que je ne voulais pas la regarder mais dans l'état, je sentais mon corps me dire merdre pour le moindre effort que je tentais.

Bref, j'avais surtout dit ça pour lui signaler qu'elle n'était pas obligée de rester encore bien longtemps, de toute façon, d'une minute à l'autre je serais endormis, et j'étais trop épuisé pour bouger ne serait-ce que jusqu'au canapé. Et au moins, étant donné que j'étais dans l'obscurité derrière le bureau, si quelqu'un venait pendant mon sommeil, ne voyant personne, il repartirait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: Time for a drink ! - Shae & Shayne   Jeu 19 Juin - 11:30




Time for a drink !

feat : Shayne O’Reily
Technically, alcohol isn’t a problem. It’s a solution.
« Si ce n’était que lui ? » J’haussais un sourcil de surprise. Qu’est-ce qu’il entendait par là, exactement ? Si ça se trouve, ça n’était que l’alcool qui me faisait imaginer des choses. N’empêche qu’il avait eu l’air, pendant quelques secondes, de s’être renfrogné. Je n’eus pas le temps – et pas les capacités, mais c’était une autre histoire – de m’appesantir sur le sujet avec l’arrivée de l’étudiante. J’avais fait un signe discret à Shayne et eut du mal à retenir mes ricanements quand je le vis se relever avec difficulté. Oh, boy, si on m’avait dit que je le verrai comme ça…

Sans faire de bruit, je repris la bouteille et préféra me resservir plutôt que de courir le risque de me mettre à ricaner toute seule, d’autant que l’ancien pique eut la bonté de ne pas signaler ma présence. Si je lui avais délégué la tâche, c’était parce que je savais que même si j’avais obviously moins d’alcool dans le sang que lui, je ne le tenais pas des masses. Je n’étais pas certaine d’être capable de me lever, surtout au vu de la vitesse à laquelle nous descendions les bouteilles. Celle-là était déjà vide de moitié. Ma tête commençait à tourner et je n’avais plus du tout les idées claires. En fait, je comprenais à peine ce que la nana racontait, aussi décrochais-je rapidement de la discussion. Je relevais brusquement la tête quand j’entendis mon nom avant de voir à l’expression de Shayne qu’il ne m’appelait pas, que j’étais juste mentionnée.

Je ne pus en revanche retenir un franc éclat de rire en le voyant tituber et presque me tomber dessus. Je ne savais pas trop pourquoi je riais, surtout comptant que j’étais dans le même état, quoi qu’il en était j’eus du mal à m’arrêter, surtout en le voyant capituler pour finalement se mettre à côté de moi, tête posée contre le bureau. « Petit joueur ! » lâchais-je en me redressant pour me tourner vers lui, l’air moqueur. Sauf que comme je l’avais plus ou moins pensé, je ne tenais plus trop – en terme d’équilibre. Et je tombais sur Shayne.

****

Le lendemain me vit ouvrir péniblement les yeux. Sans avoir un mal de crâne mémorable, j’étais tout de même assez barbouillée et j’avais la langue pâteuse. C’était assez désagréable, mais cela aurait pût être pire, je le savais. Heureusement le bureau était encore plongé dans l’obscurité et mes yeux n’étaient pas agressés par une trop forte lumière. J’esquissais l’intention de me redresser, défaillant légèrement mais réussissant néanmoins. Je m’étirais en baillant, mais mon bras rencontra un visage au passage… Wait, quoi ? Quelques bribes de la soirée de la veille me revinrent à l’esprit et je m’excusais confusément à Shayne. Confusément, oui. Pour une raison tout à fait obscure, j’étais… pas mal à l’aise, mais gênée de découvrir que j’avais dormit avec lui – probablement sur lui-même. Un instant j’eus peur, avant de chasser les pensées importunes de mon esprit. Non, non, certainement pas. Ça ne pouvait pas arriver. Jamais de la vie. Rassurée, je me tournais vers lui – en tout cas ce que j’avais deviné être l’endroit où il se trouvait – en me frottant un œil. « Morning, sweetie. » articulais-je vaguement, la voix un peu cassée. Je faillis éclater de rire en imaginant la scène d’un point de vue externe. Un beau spectacle que ce devait être…

HORS RP


______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As
avatar


Messages : 624
Date d'inscription : 10/06/2013
Espèce : Youkai
Catégorie : Magie
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 790
Points d'apprentissage :
47 / 10047 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: Time for a drink ! - Shae & Shayne   Sam 28 Juin - 13:52



Shayne O'Reily Ft. Shae Swann

Time for a drink


Mes yeux se fermaient, et avant que je ne sombre dans un repos plutôt mérité il me semble, je sentis un poids me tomber sur la poitrine. En ouvrant un oeil, je ne pus m'empêcher de ricaner en voyant la lutine affalée sur moi. Je lui tapotais légèrement la tempe avec mon doigts histoire de voir si elle était toujours avec moi... Mais non. Quelle marmotte. Je ricanais encore un coup avant de me résoudre à m'endormir comme ça ; de toute façon demain, elle comme moi saurions mettre ce dérapage sur le dos de l'alcool. 'Puis bon, on ne faisait que dormir ainsi parce que nous étions trop torché pour se lever, il n'y avait pas vraiment de mal dans tout ça, ou de malsain dans notre relation de coéquipier. Disons que l'on apprenait à se connaître. Sur cette réflexion, je cédais finalement au sommeil qui m'aguichait depuis un certain temps maintenant.

~

Agréable, cette chaleur. Je ne sais plus vraiment ou j'étais la veille, quoi que mon dos légèrement courbaturé me laisse deviné une nuit à même le sol... Ah, oui, le bureau de Pande'. Quant à cette chaleur, elle est dû à la lutine, encore couchée sur moi. Je restais ainsi une dizaine de minute après quoi je me décidais à ouvrir les yeux. Elle dormait encore... Mais je ne vous ferais pas de portrait doux d'un homme se réveillant avec une femme couchée sur son torse... Car ce n'était absolument pas à ça que ressemblait la scène. J'avais des cernes, l'envie de recracher tout ce que j'avais bu la veille se faisait ressentir -quoi que je tentais de me retenir, 'pas sûr que ma lutine apprécie un tel réveil-. Cette dernière d'ailleurs était affalée sur moi, pas avec toute la finesse qu'on pourrait espéré d'une femme, mais pour être honnête j'appréciais le fait de la sentir sur moi. Enfin bon, à en juger par les bruits que je pouvais entendre au dessus de notre bureau secret, l'académie était levée, il devait être un peu moins de 8h... Largement l'heure de se lever donc. J'allais la prendre par les épaules pour la lever, mais elle se réveilla avant et, oubliant visiblement ma présence, me fit manger sa main en s'étirant. Après quoi elle se redressa un peu confuse en s'excusant. J'en fus amusé.

En m'appuyant sur le bureau avec ma main, je me levais péniblement en ayant de léger tournis. Je secouait légèrement la tête histoire de me donner un petit coup de fouet, puis me détachais entièrement du bureau en tendant la main à Shae histoire de l'aider à se lever. Après quoi j'eux une sorte de petit moment d'absence où je la fixais dans les yeux, sans rien dire en repensant à la veille et cette sorte de... Porte, que l'on venait de franchir. Il n'y avait eut aucune arrière pensée dans tout ça, n'empêche qu'en regardant quelques mois auparavant... Difficile d'imaginer que l'on aurait pu dormir ensemble sans penser à tirer profit d'une façon ou d'une autre du sommeil de l'autre. En la fixant, je sentais mon masque de glace légèrement fondre ; comme s'il était moins agressif ou froid que d'habitude. Mes yeux étaient pourtant toujours perçant, mais il manquait quelque chose. Je n'affichais pas la moindre lueur de méchanceté -ni de gentillesse pour autant-. J'appréciais réellement Shae. Je dirais même que je tenais à elle.

A ce moment là, j'eus un haut le cœur. Lâchant enfin sa main et tournant la tête, je rendis une partie du rhum de la veille sans la moindre gène d'ailleurs. Quand je vous disais que cette scène était tout le contraire du cliché qu'on aurait pu penser. Après avoir essuyé le coin de ma bouche avec le revers de ma manche, je me retournais à nouveau vers elle, mon masque de glace parfaitement reformé, tel qu'elle le connaissait : Le regard habituel de Shayne O'Reily quoi.


_On se voit en classe, lâchais-je finalement en tournant les talons.

La vie et nos objectifs pour Pande' devaient reprendre après tout, j'étais resté un peu trop longtemps à me repasser ce meurtre en tête, qui finalement n'avait rien d'ordinaire : Quelqu'un s'était opposé à moi, je m'en étais débarrassé, fin de l'histoire. Dans l'immédiat, tout ce dont j'avais besoin était une douche : pas que je soignais particulièrement mon apparence, mais aller en classe dans un tel état... J'avais mes limites quand même.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Time for a drink ! - Shae & Shayne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Time for a drink ! - Shae & Shayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission S : What ? Shae and Shayne are evolving !
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Académie Rakishou :: Aire des Clubs :: Fight Club :: QG de Pandemonium-