nos top partenaires
la météo
Nous sommes en Hiver.



Il fait froid et la neige est arrivée ! Les paysages autour de vous seront principalement blancs et immaculés avec une température très basse. Couvrez-vous bien !

Partagez | .
 

 [MISSION E] Quand on parle du loup...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Lun 27 Oct - 16:17


Quand on parle du loup - Shayne


J'ai passé la nuit au Fight Club, enfin pour être exacte, dans les sous-sols du Fight Club, au QG. C'était une période de tri, et j'avais fait fait le ménage dans les dossiers des élèves que nous avions réussi à dupliquer – certains avec l'aide de Vesper. Il y en avait eu à supprimer, comme vous pouvez l'imaginer, et d'autres à trouver. J'avais d'ailleurs vu le carreau à ce sujet et les trous seraient très bientôt comblés, paraissait-il. Enfin et surtout, cette tâche m'avait permit de me vider l'esprit. Pourquoi ? Oh, mais je vais vous le dire pourquoi.
J'étais énervée au possible. Vous allez me dire que c'est normal, que ça arrive une fois par mois à toutes les nanas et après vous avoir lancé une fireball à la tronche, je vous aurai gentiment expliqué que ça n'avait rien à voir. Non, je n'étais pas dans tous mes états à cause de mon horloge biologique.

J'étais jalouse.

Aussi ridicule que ça paraît, je devais bel et bien me l'avouer : j'étais affreusement jalouse. Or, je n'avais aucune raison de l'être, n'est-ce pas ? La nouvelle collégienne pique qui ne cessait de tourner autour de Shayne avait tout à fait le droit de le faire, de la même manière qu'il avait tout à fait le droit de la prendre sous son aile. C'était leurs affaires et ça ne me regardait absolument pas.
J'étais assez douée pour me persuader moi-même de ça jusqu'au moment où mon regard tombait sur eux deux dans un couloir, en train de discuter, ou même à chaque fois qu'elle venait au Fight Club. Dans ces moments-là, je redevenais aussi impulsive qu'à ma rencontre avec l'As, lançant des remarques acerbes et foudroyant du regard quiconque avait le malheur de m'approcher.
Sauf que ça n'avait aucun sens, puisque je n'avais aucune raison d'être jalouse. Shayne et moi n'étions que des collègues, tout au mieux des amis, car il est vrai que nous étions assez proches, mais ça s'arrêtait là. Il n'avait aucun droit sur moi, je n'avais aucun droit sur lui, et de toutes manières ces trucs là ne m'intéressaient pas et puis voilà, l'histoire s'arrête là.

Du coup, j'avais effectivement besoin de penser à être chose et les tâches répétitives, qui demandaient tout de même un minimum de concentration, c'était parfait pour moi. Voilà pourquoi je m'étais proposée pour trier les dossiers du Fight Club. Par contre, m'être endormie le nez dans les feuilles n'avait nullement été dans mes plans et ce fut un sms d'Ichiyo qui me tira de ma sieste – j'avais du dormir deux heures à peine, juste de quoi tenir la journée – m'informant qu'il avait un ordre de mission pour moi mais qu'il ne me trouvait pas dans ma chambre. Après lui avoir répondu en lui indiquant où je me trouvait, je me redressais et passais ma main dans mes cheveux comme toute préparation pour la journée. Je cherchais quelques instants Nox du regard avant de me rappeler qu'elle était sortie chasser cette nuit, et décidais de ne pas la rappeler si l'ordre de mission n'exigeait pas qu'elle soit là.

Finalement je remontais dans le Fight Club pour passer en sneaky, le hall des clubs n'étant pas fréquenté à cette heure-là, et retrouver Ichiyo dans le hall principal comme convenu dans la suite de notre discussion sms. Là, il me remit mon ordre de mission et s'empressa de déguerpir en voyant la tronche que je tirai, redoutant probablement que je l'envoie accomplir ladite mission à ma place.
Oh, quelle ironie. J'avais passé la nuit à trier des dossiers de mon plein gré, et maintenant l'académie voulait que je lui rende le même service. « Karma's a bitch, right ? You shoul've never forget that darling. » pensais-je de moi à moi en me dirigeant donc vers la salle du personnel. Vu l'heure du rendez-vous je n'allais même pas avoir le temps de faire un brin de toilette avant, mais j'étais de toutes manières à peu près présentable.

Je toquais à la porte et un surveillant m'ouvrit, intrigué.
« - On m'a demandé de ranger ce foutoir... » fis-je avec toute la motivation du monde en tendant l'ordre de mission pour que le surveillant – dont je ne me souvenais même pas le nom – puisse constater de la véracité de mes propos. Quelques secondes lui furent nécessaires pour parcourir les lignes des yeux, puis il sembla s'illuminer.
« Ah oui, il me semble qu'ils ont demandé à une autre personne aussi de le faire, mais il ou elle doit être en retard ; je pensais que vous arriveriez ensemble. » fit-il. Un simple haussement d'épaules lui servit de réponse. Moi ce que je voulais, c'était juste que lui et les occupants de la pièce dégagent pour que je puisse m'y mettre et finir cette tâche ingrate au plus vite.
Le surveillant dut sentir qu'il m'ennuyait assez profondément car il fit signe aux trois autres personnes qui étaient là – je reconnus le professeur Lannister, à qui j'adressais un simple hochement de tête en guise de salut – de quitter la salle en leur expliquant la situation. Il m'adressa toutefois un regard agacé en partant, auquel je répondis par un sourire angélique. Fuck you disait-il.

La pièce vidée de ses habitants, je pus constater de l'ampleur des dégâts. A vrai dire, c'était un miracle que les professeurs aient pu s'attabler autour d'un café quand je voyais l'état de la salle. Des papiers trainaient partout, éparpillés autant au sol que sur les tables et chaises. Un geignement plaintif s'échappa de ma gorge, plus par réflexe que parce que j'étais réellement emmerdée. A part pour les problèmes qui me touchaient directement, j'adoptais de plus en plus la mentalité pique et devenais de plus en plus un… robot. Cela m'en rendait presque nostalgique de la période où j'étais Carreau, mais ces changements étaient pour le mieux. Nous allions rendre un grand service à cette académie, avec Pandemonium et ses principaux « généraux ».

Ses principaux généraux et probablement l'autre, là. Justement, je tombais sur son dossier en me penchant. « Arya Underwood ». Je ne pus m'empêcher de jeter un coup d'oeil à son contenu, mais trop tard. Rien que la mention de sa personne m'avait suffisament énervée pour que ma vue se brouille. Je fis une boulette de papier froissé du dossier de cette sale pique et la lançais de toutes mes forces en travers de la pièce.
Calm down… Tu ne peux pas te laisser aller comme ça.
Ca n'était pas faux. Je restais donc immobile au milieu de la pièce, poing serrés, à tenter de contrôler ma respiration et par extension, faire baisser la température de la pièce qui avait brusquement augmenté de cinq bons degrés dans mon accès de fureur. C'est dans ces moments là qu'une intervention de Vesper ou d'Eris aurait été la bienvenue. Ils faisaient partie des seuls à savoir détourner suffisamment mon attention (donc à mentionner avec assez d'insistance l'existence de ces choses merveilleuses que sont les sucreries) pour que j'arrive à retrouver un semblant de bonne humeur – qui équivalait chez moi à une humeur joueuse, taquine et donc redoutable.

Une dizaine de minutes s'étaient donc écoulées en tout et je pus enfin desserrer mes poings l'esprit tranquille. Le temps que je ramasse le dossier le plus proche de moi (une élève de primaire chez les coeurs, inintéressant), la porte s'était ouverte pour laisser entrer la fameuse deuxième personne qui devait m'assister dans cette tâche des plus ingrates.
Et la porte s'ouvrait justement sur Shayne O'Reily.

______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As
avatar


Messages : 624
Date d'inscription : 10/06/2013
Espèce : Youkai
Catégorie : Magie
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 790
Points d'apprentissage :
47 / 10047 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Mer 29 Oct - 12:06



Shayne O'Reily Ft. Shae Swann

[Mission E] Quand on parle du loup...


C'est que Rakishou m'avait manqué, l'air de rien. Ses couloirs remplis d'élèves tous plus particuliers les uns que les autres... Certains étaient intéressant de part le fait que, moyennant une petite menace, ils réaliseraient n'importe quoi pour sauver leur peau. D'autres se distinguaient de part leurs manques de discipline, leur soif de chaos. Il y avait aussi ceux qui faisaient mine de se moquer de tout. Ceux qui ne voulaient s'impliquer dans rien, que ce soit dans le conflit entre les classes (que je ressentais beaucoup mieux depuis que j'étais chez les As), ou plus récemment, dans le conflit entre l'académie et ce groupe d'élèves perturbateurs. Un puissant groupe d'élève. Celui de Shae et moi. Mais ça, c'était un secret, et ça devait le rester jusqu'à ce que l'on ait l'occasion de tout renverser. Même si ça impliquait qu'en attendant, je devais être un élève comme n'importe quel élève ; remplir les missions qui m'étaient assignée... Même celles où je devais ranger des dossiers pour nos bien-aimés profs.

Non mais sérieusement, ce genre d'assignations... N'étais-ce pas la preuve d'un problème à l'académie ? Moi, Shayne O'Reily, élève en classe d'élite, chez les as qui plus est -qui parait-il surpasse les Jokers en terme de puissance-... A moi, on demandait de classer des dossiers ? Hallucinant. Pas le choix pourtant. Toutefois, dans la mesure où cette mission avait également été assignée à un autre élève, je pris la liberté de prendre mon temps pour arriver. J'en aurais même bien profité pour voir ma lutine histoire de discuter ; nous n'en avions pas beaucoup eut l'occasion depuis notre petite attaque, et pour cause, j'avais jugé préférable d'un peu moins trainer ensemble pendant un temps, histoire d'éviter quoi que se soit. Je n'avais du coup aucune idée d'où elle pouvait être, dommage : je dois admettre que l'air de rien, elle me manquait ma lutine. On se serait probablement amusé de ma tâche ingrate, car il me semble que depuis notre dernière cuite surprise au QG... 'y'avait un petit quelque chose qui avait changé, entre elle et moi. Pandemonium était toujours ce qu'il était, mais entre elle et moi... Quelque chose était passé. Et avec un peu de recul, ça ne me dérangeait pas plus que ça.

Enfin, on pense, on traine... Mais ça faisait bien dix minutes que j'aurais du me rendre à la salle du personnel. Bronchant un vague "Bonjour" aux profs et autres présentes, je me dirigeais immédiatement là où on m'indiqua d'aller, et où on me fit remarquer mon retard. Ignorant superbement le reproche, je poussais simplement la porte pour entrer... And surprise mothafucka.

Shae Swann, en personne, en train de ramasser un dossier. Sur le coup, moi-même, "l'iceberg" comme elle m'appelait ne put retenir ma surprise, qui céda rapidement sa place à un de mes sourires en coin. Ce dernier s'éclipsa tout de même assez rapidement lorsque je vis l'état de la salle. Du coup, plutôt que de commencer le travail immédiatement, je choisi plutôt de parler avec ma Mlle Swann, comme je vous le disais, ça faisait un moment que l'on ne s'était pas vu. Comme quoi, si on m'avait dit que c'était pour trier des papiers que je la reverrai... Je me serais inscrit au club litté' en début d'année.

_...

Bonjour ? Non. C'était pas dans nos habitudes, ça. Et elle ne m'avait pas assez manqué pour aller lui faire une bise non plus -Vous m'imaginez, moi, faire une bise à quelqu'un ? Non non non-. Plutôt que ces formalités, je me mis finalement à ramasser le premier bout de papier griffonné que je trouvais.

_Ca faisait un moment qu'on s'était pas vu. Lâchais-je tout simplement.

Bon, je vous accorde que malgré le temps depuis lequel je connaissais Shae, je n'étais certes toujours pas très doué en sociologie. Sachez tout de même qu'au fond de moi, j'appréciais réellement de la revoir. Et puis, les accolades de retrouvailles... C'était pas vraiment notre genre de toute façon. Tout en attendant sa réponse, je jetais un coup d'oeil au papier froissé que j'avais ramassé. Arya Underwood ? Je ne pus retenir un sourire en devinant qui l'avait mis dans cet état. Puis je le rejetais simplement derrière moi ; désolé petite sœur, c'est pas demain la veille que tu pourras t'incruster dans les rendez-vous du duo que la lutine et moi formions.






______________


Fiche de Pique, puis d'As // Fan-Club // Fiche de Personnage
Je parle en Français et en #579097 // Je plagie Shae hihi

Récompense ('y'a pas encore de "s" mais ça viendra ok):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Jeu 30 Oct - 7:48


Quand on parle du loup - Shayne

Je tournais vaguement la tête vers la porte quand je l'entendis s'ouvrir, mais je ne m'attendais à tout sauf à ça. Shayne, en personne. Ha ! Quand on parle du loup, comme on dit…
Frappée par l'ironie de la situation autant que par la surprise qu'il n'avait pas su retenir quelques secondes, j'eus bien du mal à retenir un large sourire. D'autant que j'étais quand même bien contente de le revoir, celui-là. Nous avions évité de nous croiser trop souvent, précaution qu'il avait voulu prendre à cause de nos manigances de la rentrée, et évidemment, si ça pouvait éviter les soupçons, j'avais joué le jeu.
N'empêche que… Je sais pas, il m'avait presque manqué. Et puis, c'était toujours mieux que de le voir avec l'autre, là…

En même temps que je me mettais sur la pointe des pieds pour ranger mon premier dossier – yahou, plus que jenesaispascombienmaisilyenatropdetoutesmanières – sa voix vint briser le silence. Je me retournais donc à nouveau vers lui, juste à temps pour le voir jeter par-dessus on épaule… Le dossier d'Underwood, que j'avais pris grand soin de chiffonner « accidentellement » juste avant.
Mon humeur s'en trouva d'un coup bien meilleure.
« - Effectivement. Assez ironique d'ailleurs, qu'on soit tous les deux passés en élite pour trier des dossiers, don't ya think darling? » répondis-je avec un grand sourire. Le connaissant, il devait fulminer d'avoir à faire cette mission – bon, je n'en pensais pas moins non plus – mais c'était d'autant plus ironique que nous passions déjà tous deux pas mal de temps à trier des dossiers de notre côté.

Je profitais de cette interruption pour me saisir d'un nouveau dossier. Carreau, étudiant, corps à corps. Aucun intérêt. Je me déplaçais jusqu'à une autre étagère en sautillant tellement j'étais de bonne humeur, shootant du pied au passage le dossier d'Underwood. Oops. J'eus peur de m'être trahie un instant, avant de décider que de toutes façons, je n'avais rien fait devant lui, que ça aurait très bien pu arriver par accident, n'est-ce pas ? Il ne devait en aucun cas savoir que son rapprochement avec la Pique me mettait en pétard. Autant parce qu'il se foutrait de moi que parce que je ne savais pas comment il réagirait… Ce qui était bizarre. M'enfin bref, j'ai dit que je me prendrais plus la tête sur ce genre de conneries, n'est-ce pas ?
Du coup je me contentais simplement d'arriver devant mon étagère, de regarder où les dossiers des universitaires étaient classés…
Ha, ha, ha. Vraiment, c'était trop drôle.

J'étais trop petite pour atteindre l'étagère du haut. Un dilemme s'imposait donc : sautiller sur place jusqu'à atteindre l'étagère ? Demander de l'aide à Shayne ? Je savais qu'il en rirait moins que ce qu'il aurait fait avant. Depuis notre cuite commune, nous étions plus harmonisés qu'avant. Ou alors abandonner le dossier et le laisser s'en charger, au risque qu'il s'en rende compte et se foute de moi quand même après ? Bon, dans tous les cas, mon égo en prendrait un coup ; il s'agissait en fait de savoir lequel ferait le moins mal.
Je décidais de m'étirer pour atteindre l'étagère. Je me mis donc sur la pointe des pieds, tira sur mon épaule en espérant qu'il ne regardait pas… Peine perdue. J'eus alors l'idée, sachant que je grandissais quelque peu dans ces cas-là, d'enlever mon contrôleur de puissance. La transformation m'arracha un léger grognement et je grandis effectivement de quelques centimètres… J'atteignais presque l'étagère… Presque, seulement.
De frustration, je donnais un coup de pied dans l'étagère avec un autre grognement. Ils devaient avoir prévu qu'un prof Youkai pète un câble dans la pièce et avoir construit les étagères avec du béton, car elle ne se cassa pas sous le coup comme l'aurait fait une simple étagère en bois. Heureusement pour moi. N'empêche que du coup maintenant, pour caser ce dossier discretos, c'était complètement loupé, me disais-je en regardant cette foutue armoire d'un air buté.

______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As
avatar


Messages : 624
Date d'inscription : 10/06/2013
Espèce : Youkai
Catégorie : Magie
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 790
Points d'apprentissage :
47 / 10047 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Jeu 30 Oct - 12:01



Shayne O'Reily Ft. Shae Swann

[Mission E] Quand on parle du loup...


Tout en approuvant sa remarque par rapport à notre présence aussi, je commençais également le boulot en regardant tout de même la lutine du coin de l'oeil. Je notais ainsi une fois de plus son "accidentel" acharnement sur le dossier de ma très chère sœur... Dis donc, Arya ? Ne t'ais-je pas dis de nous laisser tranquille ? Après avoir ranger le dossier que j'avais en main, je décidais d'aller le ramasser pour le classer n'importe où, de toute façon, compte tenu cette mission ridicule, je ne comptais pas vraiment m'y investir. Après l'avoir déplié et rangé sur la première étagère que je vis -une étagère de trèfle je crois-, je vis un numéro qui, quelques mois auparavant, aurait probablement été le plus beau spectacle de mon existence : La lutine, du haut de son mètre cinquante-six, tentait vainement de placer un dossier sur une étagère trop haute. Et pourtant, le seul moment qui m'arracha un sourire fut lorsque, essayant de se grandir comme jamais, bras complètement tendus au dessus de sa tête... Son top se souleva un peu, entre-découvrant le bas de son dos. Eh, qu'est ce que je regardais là ? C'est de ma collègue qu'on parlait ! D'autant que je l'avais déjà vu nue sans aucune arrière pensée, alors ce n'était pas pour si peu que...

Bon, bref, elle perdait patience ma collègue. Si bien qu'elle alla jusqu'à retirer son contrôleur de puissance... J'imaginais la torture que ça devait être pour elle, dans sa tête remplie de fierté -quoi que j'aurais été au moins tout aussi trop fier pour demander de l'aide. Bref, après qu'elle se soit rendu compte qu'elle était vraiment trop petite pour cette étagère, et que je la sentis là encore trop fière pour ne serait-ce que se retourner... Je me décidais enfin à bouger. Sans même me moquer (toujours avec mon vague sourire tout de même) j'arrive simplement derrière la lutine pour lui prendre le dossier de ses mains et le placer sur l'étagère. Et là, machinalement sans réfléchir, j'attrapais son contrôleur de puissance ainsi que sa main gauche, pour lui remettre son anneau à son pouce. Je crois que depuis que je la connaissais, ce fut la première fois que l'on se touchait. Je veux dire, bien sûr qu'en mission ou autre, il était arrivé que nos peaux entrent en contacts, mais là, c'était différent. Rien ne m'avait obligé à la toucher, ça avait été en quelques sorte un automatisme. Et la sensation fut... étrange. Comme toujours, ma peau était froide, alors que la sienne... Ca faisait un sorte de choc de température.

Puis je réalisais dans quelle situation on était. Moi derrière elle, en train de tenir sa main ? J'eus comme une décharge.

_Pas trop meurtris, l'égo ? Demandais-je sur un ton faussement amusé, pas vraiment pour me moquer mais plutôt histoire d'effacer le côté... Mielleux, dirons nous, de la situation.


Après cette réaction assez étrange qui m'avait traversé, peut être un peu trop rapidement, je lâchais sa main pour ramasser un dossier par terre, juste à côté.

_Vaut mieux éviter les transformations ici. Ajoutais-je, avec un infime ton défensif dans ma voix.


Car oui, après une telle scène, intérieurement, j'étais assez sur la défensive. Mais finalement, il n'y avait pas de quoi, non ? Shae avait eu besoin d'un coup de main, et je l'avais aidé. Au nom de notre bonne entente.







______________


Fiche de Pique, puis d'As // Fan-Club // Fiche de Personnage
Je parle en Français et en #579097 // Je plagie Shae hihi

Récompense ('y'a pas encore de "s" mais ça viendra ok):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Dim 2 Nov - 16:00


Quand on parle du loup - Shayne

Et voilà. Aussi humiliante que soit la situation, je devais me résigner à capituler. Aussi ne bronchais-je pas quand je sentis l'As arriver derrière moi, même si je dois bien avouer que j'eus un léger flash de la dernière fois où j'avais été aussi proche de lui, à savoir quand je lui avais dormit dessus après notre cuite, et que de fait, j'étais assez… gênée ? Embarrassée ? Oui, et non en même temps ; voyez-vous, on parle de Shayne, ce même Shayne qui était d'ordinaire un vrai iceberg, ne laissant rien transparaitre comme émotion. Absolument rien.
Bref, mon comparse me prit le dossier des mains et le replaça sur l'étagère que je visais. Je l'observais faire, courroucée encore par la hauteur à laquelle les profs plaçaient leurs dossiers, contre ces points que je ne pouvais atteindre sous prétexte que je ne faisais même pas un mètre soixante… Mais l'As ne s'arrêta pas là. Dans la foulée, il se saisit de mon contrôleur de puissance et avant même que j'ai le temps de râler sur le fait qu'on ne jouait pas avec ces trucs-là, il se saisissait également de ma main gauche pour remettre l'anneau à sa place habituelle.

Normalement, je l'aurai de suite ré-enlevé, aurait fait volte-face et peu importe le business qu'on avait ensemble, je lui aurai très clairement mis mon poing dans la gueule.
Pas cette fois.
La stupeur m'empêcha en fait de réagir. D'abord parce que je n'avais pas envie de lui casser la figure suite à ce contact pour le moins… Intrusif. Toucher aux contrôleurs de puissance des autres, c'était empiéter sur eux. La dernière fois que je l'avais fait, pendant notre mission pour notre passage en classe d'élite, ça avait été pour soumettre mon adversaire. Autrement, on ne voyait pas les gens toucher à ces catalyseurs. C'était trop personnel, trop intime. Ensuite, parce que justement, c'était Shayne. Shayne qui était probablement la personne en qui j'avais le plus confiance ever, mais avec qui, c'était pourtant relativement clair pour moi, il n'y avait pas non plus ce genre d'attachement. Les trucs mielleux, c'était pas pour nous, et ce d'abord parce que notre relation était strictement platonique. Je rappelle que le type m'a déjà vue complètement nue et n'a pas cherché à en profiter, alors bon, voilà, on ne peut pas faire plus explicite.
Oui, mais c'était arrivé avant cette fameuse scène où l'on avait picolé tous les deux...

Le temps que je secoue la tête pour reprendre le fil de mes pensées et éventuellement faire quelque chose, ne serait-ce que lui faire face pour décider de la conduite à adopter (parce que même si ça me dérangeait pas tant que ça au final, voilà quoi), il m'avait déjà lâchée et se penchait pour ramasser un dossier juste à côté de moi.
J'en étais salement – et étrangement agacée – du coup, quand je le sentis sur la défensive, je ne pus m'empêcher de lui répondre sur le même ton.
« - Au pire, tant que je casse rien, c'est pas si grave, non? » Je tentais tout de même un sourire pour ne pas le froiss… Non, pour le bien de notre entente. Oui, c'était tout à fait ça, pour le bien de notre collaboration commune.
Il me fallut encore quelques secondes avant de reprendre pleinement le contrôle de moi-même, et une fois cela fait, je pris à mon tour un dossier. Un autre carreau, primaire cette fois-ci. Au moins je n'aurai plus à m'écarteler toute seule pour poser le dossier.

Mais cette fois… Je ne sais pas. Je me sentais bizarre. Je m'adossais sur l'étagère que j'avais malmené quelques minutes auparavant. S'il me demandait, je lui dirai que ma transformation me faisait encore mal, mais à la vérité, j'étais juste encore sous le choc de ce qui venait de se passer, autant physiquement que mentalement pour ma part. Et je l'observais continuer sa tâche, faisant tourner inconsciemment mon contrôleur de puissance à mon pouce, perdue dans mes pensées.

______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As
avatar


Messages : 624
Date d'inscription : 10/06/2013
Espèce : Youkai
Catégorie : Magie
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 790
Points d'apprentissage :
47 / 10047 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Lun 3 Nov - 20:58

Shayne O'Reily a écrit:


Shayne O'Reily Ft. Shae Swann

[Mission E] Quand on parle du loup...


La lutine demeura silencieuse un moment ; tout autant que moi, ma réaction l'avait visiblement gênée. Cela m'amusa l'air de rien, elle était la première personne avec qui je me rapprochais autant, et visiblement, je l'étais aussi pour elle. D'un point de vu extérieur, le spectacle devait être intéressant. Nous étions en parfaite symbiose sur le terrain, capable de mettre nos disputes de côtés... Mais face à quelques dossiers ? Tout changeait. Mais il me semble que cela venait avant tout de la mission que nous avions. Classer des dossiers. C'était si ennuyeux que, forcément, pour se substituer de cette tâche, nous ne faisions que chercher d'autres occupations. Voilà, c'était exactement ça, rien de plus. Je vous le concède donc, à l'heure actuelle, Shae était ma meilleure occupation. Je l'appréciais certes, mais à ma manière.

C'est donc, remotivé par cette nouvelle révélation (qui n'était pas si fausse que ça) qu'après avoir ranger les quelques dossiers que j'avais sous la main que je me retournais vers Shae. Cette dernière avait cesser le travail, en s'adossant à l'étagère. C'était assez bizarre de la voir comme ça ; elle semblait... Pensive ? Intriguée ? La voir comme ça m'amusa. Mais je n'avais pas arrêté mon travail pour ça : j'étais lassé de cette mission. J'avais envie de la rendre plus intéressante, de lui donner une vraie utilité pour nous. J'avais envie de trainer avec la Lutine, comme nous le faisions avant la fin de la dernière année, comme nous l'aurions fait si nous n'avions pas dû nous séparer suite à notre attentat de la rentrée. Il fallait juste trouver un début de quelque chose, et nous connaissant, nous finirions bien par, de fil en aiguille, trouver un truc intéressant à faire.

Je commençais ainsi par aller jeter un œil à la salle d'à côté : elle s'était pas mal vidée, seule un pion y était, occupé à faire je ne sais quoi. Ravis de cela, je me dirigeais ensuite vers les étagères des universitaires. Nous étions dans une salle d'archive, n'est ce pas ? Alors nous pouvions au moins nous permettre d'en profiter pour nos intérêts personnels. En parcourant les dossiers des cœurs universitaires donc, deux retinrent mon attention : Kimiki Ashiro et Céleste Neves, réputés pour la brigades SOS (qui, il me semble, s'était bien ramollis : malgré l'attaque de Pande', je n'avais relevé aucun mouvement de leurs part). Bref, après ce petit shopping, je m'installais à une table pour commencer à les éplucher. Bonnes notes, bonnes appréciations... Ces deux cœurs m'écœuraient. Assez pour que je sois tenté de songer à falsifier négativement l'un ou l'autre élément... Mais ça nous aurait probablement retombé dessus. Soupirant de mon attitude trop prudente -car quelques mois plus tôt, je me serais bien moqué des possibles sanctions-, je réalisais une chose : concrètement, qui était contre la lutine et moi ? Qui avaient le pouvoir de nous arrêter ? Depuis la mise en place de notre entreprise, personne ne s'était jamais opposé à nous. Personne à l'exception de nous même. En effet, les seuls moments de faiblesses ou dérapages que nous avions eut n'avait été causé que par des problèmes internes : Ichiyo qui avait causé une dispute, une trahison qui nous avait amené à prendre une cuite... J'en arrivais donc à la pensée suivante : Arya Underwood. J'avais bien remarqué l'agacement que ma collègue semblait éprouvé ; c'est vrai que ma demi-sœur, de par son petit air perdue et innocente, savait se montrer étrangement...Usante ? Envahissante ? Un truc du genre. Mais histoire d'éviter toute possible dispute comme ça nous était déjà arrivé, je préférais cette fois directement briser la glace.

_Tu as rencontré Arya, au fait ?








______________


Fiche de Pique, puis d'As // Fan-Club // Fiche de Personnage
Je parle en Français et en #579097 // Je plagie Shae hihi

Récompense ('y'a pas encore de "s" mais ça viendra ok):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Jeu 6 Nov - 9:55


Quand on parle du loup - Shayne

Toujours aussi perdue dans mes pensées, j'observais le petit manège de Shayne. Et j'en étais amusée, parce que même s'il gardait le silence et ce masque de froideur inexpressive qu'il arborait en toutes circonstances, je pouvais dire avec exactitude ce qu'il se passait dans sa tête. Et j'étais fière des progrès qu'il – que nous avions accomplis.
L'année dernière, nous nous serions déjà engueulé à propos de divers sujets d'une importance dérisoire. Nous aurions déjà falsifié quelques documents, et j'en aurai très certainement cramé un ou deux, histoire de dire que. Mais aujourd'hui, notre comportement était exemplaire – mis à part le fait que nous étudions l'air de rien les documents que nous avions sous la main, mais ça en même temps, ils devaient s'en douter que peu importe qui faisait la mission, les secrets ne le resteraient pas. Aussi nous ne nous gênions pas pour tourner cette mission à notre avantage.

Enfin… Encore fallait-il que je m'y remette. Quand je vis Shayne revenir de son coup d'oeil jeté à la salle d'à côté avec une lueur de satisfaction dans le regard, j'eus comme un léger sursaut, un bref soupir, et je lâchais – presque à regret – l'anneau à mon pouce pour m'y remettre.
Tandis que Shayne étudiait sans gêne des dossiers d'élèves chez les Coeurs, j'en ramassais à mon tour quelques uns. J'eus un sourire en voyant celui d'Eris et de Naotaka dans le tas. Un autre retint encore mon attention : celui d'Ozuki Akimura. La photo me fit avoir un déclic : élève carreau, c'était un de ces qui avaient profité de la pagaille provoqué par notre crime pour se défouler comme il le pouvait sur les autres. Mais de tous ceux qui l'avaient fait, il s'était montré de loin le plus violent, plus encore que la Hyène dont on parlait l'année dernière. Intriguée donc, j'étudiais les dossiers, assimilant les histoires, les pouvoirs et capacités des élèves concernés.
Un à un, les dossiers trouvèrent leur place aux étagères. Eris Nox. Naotaka Shigeru. Charlie Williams. Et d'autres noms qui se suivaient les uns après les autres, manquant cruellement d'intérêt quant aux capacités de leurs propriétaires…
Restait celui d'Akimura. J'allais interpeller Shayne à ce sujet, mais l'As prit lui-même la parole avant que je ne puisse le faire.

Ah, Arya, vas-tu donc cesser de t'interposer dans ce tandem ?
Je me fis prudente dans ma réponse, mais il fut difficile de retenir l'agacement que j'éprouvais à son encontre – ni même de le cacher, tellement mes sourcils s'étaient froncés, ou la température qui avait monté d'un cran sous la surprise, l'incompréhension et la colère que son nom ne manquait pas de faire ressortir à chaque fois qu'il était évoqué.
« - Difficile de la louper, vu comment elle te colle au train. » Reniflement agacé. « Sinon, j'ai eu l'honneuuuur de la croiser une fois. » Je ne m'étendais pas sur tout le mépris qu'elle m'avait inspiré à cette rencontre. Si Shayne l'appréciait, je me devais de la fermer et de le laisser vivre sa vie en prenant sur moi, de la même manière qu'il l'avait – presque – fait quand j'avais ramené Ichiyo (ou plutôt que le petit blond s'était invité, mais c'était une autre histoire).
Sauf que leur lien avait l'air d'être tout autre, n'est-ce pas ?
« - So, you two are like, together, or what? » Je haussais un sourcil, réprimant un sourire en imaginant Shayne tout fleur bleue, tout niais, tout mielleux. Jusque là, je n'avais pas daigné croiser son regard, mais je corrigeais ça en reportant toute mon attention sur lui.
J'avais autant envie de connaître la réponse à cette question que je craignais la réponse, et ça me laissait perplexe.
Et merde, me dis-je en effleurant la pensée de ce que ça pouvait vouloir dire.

______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As
avatar


Messages : 624
Date d'inscription : 10/06/2013
Espèce : Youkai
Catégorie : Magie
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 790
Points d'apprentissage :
47 / 10047 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Dim 16 Nov - 10:01



Shayne O'Reily Ft. Shae Swann

[Mission E] Quand on parle du loup...


Je laissais s'échapper un petit rictus amusé suite à l'ironie qu'elle laissait transparaître en parlant d'elle. Je serais peut être allé jusqu'à me moquer -gentiment- d'elle, en rappelant qu'Arya n'était qu'une ado de 15 ans... Mais face à sa question, aucun mot ne sorti de ma bouche. Déjà, elle l'avait posé en Anglais, sa langue maternelle. De ce que j'avais eu l'occasion de voir, ce tic de langage ne lui arrivait qu'en deux types de circonstances : lorsqu'elle était énervée, ou lorsqu'elle se moquait de quelque chose. Et pourtant, le ton qu'elle donnait, la façon dont elle se comportait ne semblait pas coller à cette deuxième circonstance. Alors quoi ? Shae était énervée ? J'étais perplexe. Je ne savais même pas ce qui me surprenait le plus : le ton qu'elle prenait, ou bien le fait qu'elle se pose la question ? Quoi qu'il en soit, je décidais de jouer la carte de la franchise. Non pas parce que je le lui devais, après tout c'était mes affaires. Le fait est que, allez savoir pourquoi, je n'avais pas envie qu'elle s'imagine des trucs entre moi et d'autres personnes.


_Nan. On était dans la même famille d'accueil. Nos "parents" étaient étranges, du coup je suis en quelque sorte son seul point d'attache à son enfance. A tel point qu'elle me fait confiance, qu'elle me suit. Expliquais-je en lui rendant son regard insistant.

Étrangement, il me semble que c'était la première fois que je parlais de mon passé à la lutine (quoi qu'elle l'avait déjà entre aperçu avec son pouvoir de vision). Et encore plus étrangement, je ne me sentais pas mal ou bizarre pour autant. J'avais expliqué cela sans aucune pudeur, comme j'aurais expliqué à quelqu'un comment multiplié un nombre par un autre. Et finalement, en pensant à combien j'avais évoqué mon passé sans la moindre gène, je m'en sentis presque gêné. Par la même occasion, une question qui ne m'avait jamais traversé l'esprit m'apparut : et Shae ? D'où venait-elle, son enfance ? Pire encore, ses romances ? Qu'en était-il d'Ichiyo d'ailleurs ? Je ne m'étais pas posé la question, n'empêche que je les avais déjà vu s'embrasser après tout.

Réprimandant d'avance ce qui allait suivre, je laissais alors s'échapper mon regard un peu plus loin tout en lui posant la question et en m'adossant un peu plus sur ma chaise.


_Et toi alors ? "Are u still single ?" Demandais-je en imitant son accent.

J'avais vraiment du mal à le cacher, mais ne nous mentons pas : si j'étais vraiment curieux de la réponse, d'en savoir plus sur elle... J'étais quand même salement mal à l'aise.









______________


Fiche de Pique, puis d'As // Fan-Club // Fiche de Personnage
Je parle en Français et en #579097 // Je plagie Shae hihi

Récompense ('y'a pas encore de "s" mais ça viendra ok):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Jeu 4 Déc - 15:21


Quand on parle du loup - Shayne

Shayne marqua une pause, ce qui me laissa m'enfoncer dans mes pensées sordides. Et quoi, je devenais moi-même la fleur bleue dont je me moquais quelques secondes auparavant ? Moi, le robot, la lutine insensible, cédait à… à quoi, aux émotions, pire, aux sentiments ? Come on darling, that just can't be.
L'exaspération, la surprise, la colère et l'incompréhension cédèrent rapidement la place à la surprise et – à mon agacement le plus total – à du soulagement. Si Arya n'était que sa demi-sœur, ça expliquait tout, et puis, ça ne m'effaçait pas totalement non plus du tableau. J'avais imaginé tellement pire, que cette révélation me paraissait aussi ridicule que la réaction qu'elle entrainait chez moi. Je la laissais néanmoins s'exprimer sous la forme d'un sourire, cachée dans un masque de moquerie.
« - J'imagine que je suis partie pour devoir la supporter un moment alors... » répondis-je d'un air sarcastique. Heureusement qu'il n'avait pas un pouvoir de télépathie.

N'estimant pas que le sujet méritait approfondissement – ni qu'il avait besoin de savoir le fin-fond de ma pensée, et encore moins quand il était hors de question que je devienne aussi imbécile et donc faible que l'élève lambda, je revins donc à mon précédent silence. J'avais néanmoins un mal fou à réprimer le sourire qui étirait mes lèvres, m'enfin, quand on a une réputation de folle à lier, sourire dans son coin n'était pas un si grand crime, n'est-ce pas ?

Je n'eus de toutes façons pas à me terrer dans cet inconfortable silence – car l'As semblait lui aussi travaillé par quelque chose, et ça c'était au moins aussi inquiétant que moi qui me prenait pour une humaine de base – car Shayne reprit la parole. Il s'était encore plus enfoncé dans sa chaise, et tout dans sa posture trahissait un malaise quelconque. Fronçant un sourcil, je le jaugeais du regard quelques secondes. Etait-il en train de se moquer de moi ? Etait-ce une farce à la O'Reily ?
Et puis, de toutes façons, en quoi même cela l'intéressait-il ?

Léger débat mental entre me la jouer « shaesque » ou répondre carte sur table, comme il l'avait fait précédemment. Finalement, ce fut la deuxième option qui triompha : je le lui devais, vu sa réaction face à ma propre question sur Underwood.
« - Of course, darling. Il faudrait être aussi fou que moi pour me supporter, tu es le mieux placé pour le savoir. » Je lui souris, amusée par mes propos. « Et de toutes façons, ça n'a jamais été ma priorité. » complétais-je en haussant les épaules. Non, ça n'était pas un mensonge, ça n'était absolument pas ma priorité et c'était bien pour ça que mes précédentes conclusions m'emmerdaient autant.

Et ces conclusions qui m'amenaient à me demander pourquoi lui, entre tous, voudrait savoir ça. Ca n'était pas de la simple politesse, non non, il était mal à l'aise ; sa posture et son imitation – absolument dégueulasse – de l'accent british en étaient les deux principaux témoins. Intriguée mais peu désireuse de faire quelque chose qui nous mènerait à une autre Guerre Froide, je réfléchis donc à ce qu'il pouvait vouloir insinuer par là pendant quelques secondes. Peut-être mentionnait-il Ichiyo, qu'il m'avait vue embrasser l'année précédente ? Mais ça n'était rien qu'une blague pour le mettre mal à l'aise, il n'avait quand même pas pensé que j'étais sérieuse en faisant ça… Si ?
« - Ca empêche pas qu'il faut que je trouve de quoi m'amuser de temps en temps... » lâchais-je, ressentant un urgent besoin de me justifier, avant de réaliser que ma phrase ne voulait pas du tout dire ce que j'avais voulu exprimer à la base. Shit. Au moins, ça me donnerait l'occasion d'observer sa réaction et ça me donnerait peut-être un indice, non ?

______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As
avatar


Messages : 624
Date d'inscription : 10/06/2013
Espèce : Youkai
Catégorie : Magie
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 790
Points d'apprentissage :
47 / 10047 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Sam 13 Déc - 10:33



Shayne O'Reily Ft. Shae Swann

[Mission E] Quand on parle du loup...


Je souriais à sa remarque concernant sa folie, et le fait que je n'étais effectivement pas trop mal placé pour avoir conscience de cette dernière. Je retint néanmoins de montrer ma petite surprise par rapport à la remarque qui suivie. Pas sa priorité ? D'un côté, je le comprenais parfaitement. On parlait de Shae Swann. Lutine diabolique, plus sadique qu'attachante. Plus dérangée que sentimentale. De l'autre côté, j'avais appris à la connaître, cette psychopathe. Et c'était justement pour ses qualités de meurtrières qu'elle m'avait intéresser au début. De ce fait, de jour en jour, j'avais appris à apprécier sa présence à mes côtés, que ça soit sur le terrain ou simplement en classe à l'académie, ou au fight club. Mais soit. Je suppose qu'au fond, ça n'avait jamais été ma priorité et ne l'était toujours pas après tout.

J'acquiesçais tout de même un sourire à la remarque qu'elle avait ajouté. Était-ce parfaitement contrôlé, ou un parfait lapsus ?

_Comme n'importe quel psychopathe de notre genre, répondis-je comme un "moi aussi".

Notez tout de même qu'au lieu de s'occuper de notre mission -ingrate-, nous n'étions qu'à peu de parler de nos vies sexuelles. Normal, pour des déséquilibrés comme nous, j'imagine. Fait un peu moins normal par contre, c'était d'avoir ce petit agacement d'imaginer n'importe qui tourner autour de Shae. Non pas que je me l'appropriais, mais plutôt que, même si elle-même avouait que ça arrivait, c'était inconcevable dans mon esprit. Et pourtant, ça paraissait logique. Je ne l'avais pas souvent vu depuis la fin de l'année passée, et encore moins depuis la rentrée (plus par obligation en fait). Néanmoins, maintenant que cette obligation était levée puisqu'il me semble que nous avions laisser passer suffisamment de temps, qu'allait-il se passer ? Allions nous recommencer à trainer ensemble ? Prendre des cuites ? Aller en mission, tout ça en dehors de nos activités pour Pande' ? En ce qui me concernait, ça me manquait pas mal.

Reprenant le calme que j'avais perdu avec ma précédente question, je décidais donc de me jeter à l'eau. J'allais faire ce que je n'avais jamais fais de ma vie, et quelque part, regrettais déjà de le faire.

_Ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas vu en tout cas. 'Faudrait qu'on se remette à nos activités.

Non. En fait, ça ne sonnait pas comme j'avais vraiment envie que ça sonne. Par activité, je laissais plutôt sous entendre Pande... Mais ce n'était pas vraiment de ça que je voulais parler. Quoi que, Pande avait au moins le mérite de nous avoir énormément rapproché. Finalement, ce n'était pas un si mauvais plan.












______________


Fiche de Pique, puis d'As // Fan-Club // Fiche de Personnage
Je parle en Français et en #579097 // Je plagie Shae hihi

Récompense ('y'a pas encore de "s" mais ça viendra ok):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Dim 14 Déc - 9:06


Quand on parle du loup - Shayne

Je percevais un agacement en dehors du mien, sans réussir à savoir d'où il venait. Je me faisais peut-être des idées, de toutes façons, vu comme je m'énervais toute seule. Car oui, ce Shayne, ce même Shayne que j'avais admis de moi à moi, quelques minutes plus tôt, vouloir pour moi toute seule, répondait « moi aussi, je m'amuse, non tu n'es pas ma priorité ». Ha. Effet de claque, mais je l'avais bien cherché, à toujours parler avant de penser. A force de le côtoyer, cet aspect de ma personnalité s'était un peu effacé, mais apparemment pas assez pour éviter ceci.
Mais de tout ça, il ne devait rien savoir. Je devais rester leader de Pandemonium avec lui, je devais rester en priorité la psychopathe, la Lutine, et au fond, savoir qui on se tapait chacun de notre côté n'avait pas vraiment d'importance quant au but que nous nous étions fixé.

Je commençais à ressentir moins de tension de la part de Shayne et j'arrivais donc, en même temps que j'arrivais à cette deuxième conclusion, à me détendre également un peu. Je parvins même à sourire quand Shayne reparla par la suite, avec cet air de quelqu'un qui déteste le goût acide et à qui on fait manger un citron de force. Pas un sourire pour me moquer non, mais parce que je reconnaissais l'effort qu'il faisait donc, et parce que je savais l'apprécier à sa juste valeur. Quoi que, sa phrase sonnait bizarre vu le sujet de conversation précédent ; lapsus intentionnel ou pas ?
« - Oui, je trouve que ça fait trop longtemps aussi. » répondis-je avec une franchise qui ne m'était pas familière sur le plan sentimalisme. Qu'il s'estime privilégié ! « De toutes façons, je pensais te recontacter assez vite. J'ai un problème que je n'arrive pas à régler. » Sous-entendu : « Moi, géniallissime Shae, me retrouve confrontée à un problème de taille. Je n'arrive pas à le régler seule et ne supporte point cet obstacle, et je te fais assez confiance et t'estime assez pour te demander de l'aide afin de m'aider à le résoudre ». Ca a l'air banal, mais de la part de Shae et de son ego à la taille compensant sa hauteur réelle, c'est un fucking big pas en avant – un peu comme Armstrong qui marche sur la Lune, m'voyez ?

« - J'ai des problèmes avec ma magie, en ce moment » ajoutais-je au bout de quelques secondes. Eh bien oui, cracher le morceau me fut délicat. D'ailleurs, je préférai jouer avec le dossier que j'avais dans les mains plutôt que de regarder Shayne dans les yeux. Je ressentais malgré tout une certaine forme de curiosité, ce qui m'étonna ; elle ne venait pas de moi. De fait, je me mis à chercher autour de moi du regard la source quelques secondes, sans vraiment comprendre ce qu'il se passait. C'était comme quand j'avais perçu une forme de « double-agacement » tout à l'heure. Parlant d'agacement, justement, ne pas comprendre ce qu'il se passait me tapait un peu sur les nerfs, et je me reconcentrais sur l'As pour ne pas perdre mon sang-froid.
« - Tu crois que c'est possible de développer un autre pouvoir encore? » finis-je par demander. C'était la question qui me taraudait depuis un moment, la raison pour laquelle j'étais allée, moi, à la bibliothèque l'autre jour (mais si, ce fameux jour où j'avais croisé Arya). La raison pour laquelle j'étais restée en stand-by. Quelque chose se manifestait au niveau de ma magie, je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus et je passais des heures enfermée à méditer sur ce que ça pouvait être ; car en ce qui me concernait, la magie ne pouvait pas être contrôlée tant qu'elle n'était pas comprise.

J'éprouvais une certaine forme d'appréhension en attendant la réponse de Shayne. Qu'allait-il penser, que j'étais encore plus folle que ce qu'on l'on disait ? Que j'avais changé ? Ou bien allait-il me croire et m'aider, comme je le lui demandais à demi-mot ? Car si lui, la personne la plus proche que j'avais d'un ami, le meilleur allié que j'avais et la seule personne vivante à qui je faisais pleinement confiance, ne m'aidait pas là-dessus, je ne voyais pas qui en serait capable. Et au point où nous avions avancé avec Pandemonium, ce n'était vraiment pas le moment de devenir un poids – sentiments pour Shayne ou non.

______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As
avatar


Messages : 624
Date d'inscription : 10/06/2013
Espèce : Youkai
Catégorie : Magie
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 790
Points d'apprentissage :
47 / 10047 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Mer 24 Déc - 10:30



Shayne O'Reily Ft. Shae Swann

[Mission E] Quand on parle du loup...


Un petit sourire s'échappa à son acquiescement par rapport au temps passé ensemble. Mais pas le temps de plus s'apitoyer dessus. Un problème avec sa magie ? Comment ça ? C'était clairement pas bon, ça. Au delà d'une amie, Shae était aussi un atout extrême pour Pande', sa force n'était plus à prouver. Mais si cette force disparaissait ? Nous aurions alors un sérieux problème. Notre alliance avait été fondée sur notre puissance, sur le fait que l'on profiterait mutuellement de l'autre, pour se protéger, pour assouvir nos buts. Que se passerait-il donc, si cette entente n'était plus que profitable pour elle ? Car clairement, la dernière chose dont j'avais besoin était un poids. Mais si ce poids était Shae... Finalement, le vrai problème d'une telle situation serait que non, je serais bien incapable de me débarrasser d'elle, j'y étais trop attaché.

Résigné par cette réalité, je cherchais un peu son regard, avec un brin de méfiance tout de même. Si elle en avait besoin, alors elle pourrait compter sur moi, elle me l'aurait largement rendu de toute façon. Je me devais tout de même de faire le tri dans cette situation ; j'aidais une amie, rien de plus. J'attrapais alors les dossiers dont elle s'occupait pour les éloigner un peu, je détestais que l'on tourne autour du pot (même si je suppose que ça devait être délicat pour elle de s'ouvrir comme ça).

J'haussais un sourcil lorsqu'elle évoqua un possible nouveau pouvoir. Je me sentis presque bête d'avoir imaginer cent scénarios où elle aurait perdu ses pouvoirs, on parlait de Shae Swann après tout.

_A force d'entrainement, je suppose que oui... Tu penses à quoi exactement ? Demandais-je, perplexe.












______________


Fiche de Pique, puis d'As // Fan-Club // Fiche de Personnage
Je parle en Français et en #579097 // Je plagie Shae hihi

Récompense ('y'a pas encore de "s" mais ça viendra ok):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar



Messages : 2288
Date d'inscription : 11/06/2013

Espèce : Hukai
Catégorie : Magie - Pyromancienne
Niveau : Université
Classe : As
Points MS : 942
Points d'apprentissage :
8 / 1008 / 100


Carte Rakishou
Inventaire & trucs:

MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   Mar 6 Jan - 13:44


Quand on parle du loup - Shayne

Un grand soupir de soulagement s'échappa de mes lèvres quand je vis Shayne se détendre, accepter ce que je lui disais ; comme dit plusieurs fois, il était la seule personne dont j'avais vraiment besoin du soutien ici. S'il ne m'avait pas crue…
J'avais toujours pensé que ma magie se limiterait au feu. La pyrokinésie était devenu ma signature. Je faisais tout grâce aux flammes, mais jamais rien sans. Même pour projeter mes visions, j'avais besoin moi-même de les voir dans le feu.

Cette fois-ci, c'était différent.
Je le savais, car je ressentais des choses. Des choses dont je n'étais pas capable auparavant, des choses qui n'avaient rien à voir avec mes propres états d'âmes.
« - Un truc psychique. Je perçois des choses qui ne viennent pas de moi. » Je regardais mes mains, desquelles il avait enlevé le dossier, m'empêchant de les occuper. Mes sourcils étaient froncés au possible.
« - J'aimerai être plus précise mais je ne peux pas. Ca se manifeste en total random, je n'arrive pas à le contrôler. » Enfin, j'avais mis le doigt sur le fond du problème. Je n'arrivais pas à contrôler quelque chose qui venait de moi. Depuis ma rencontre avec Shayne, le contrôle de moi-même avait été un objectif à atteindre, et je pense pouvoir dire que je l'avais effectivement atteint. Au moment même où j'avais atteint cette maîtrise, un élément inattendu se manifestait, foutant en l'air toute cette organisation que j'avais mis tant de mois à peaufiner. Un élément que je ne comprenais pas, qui sortait de l'ordinaire. Une nouvelle donnée à l'équation.

Disons que si ces manifestations étaient une nouvelle donnée à l'équation, alors c'était devenu une formule de maths que je ne connaissais pas. J'avais besoin d'exercices.

« - J'ai besoin d'aide pour comprendre ce pouvoir, et le maîtriser au plus vite. » Je plantais mon regard dans celui de Shayne, plus déterminée que jamais, ne pensant plus du tout à mes réalisations précédentes. « J'ai fait des recherches théoriques, elle ne mènent à rien. Ce dont j'ai besoin, c'est de la pratique. Je ne veux pas que les profs et l'administration soient au courant de ça. » ajoutais-je en baissant la voix. « Personne à part toi ne doit être au courant. » fis-je en guise de conclusion, et je repris les documents qu'il m'avait ôté quelques secondes auparavant afin de les classer à leur tour, le laissant digérer là ces nouvelles informations.

Et merde. Encore un trop haut.
Je me tournais vers Shayne, franchement exaspérée.
« - Mind to give a hand? »

______________

Les récompenses:
 

Fiche de personnage // Fiche de liens // Je parle en #ff0000 // FC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [MISSION E] Quand on parle du loup...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[MISSION E] Quand on parle du loup...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand on parle du loup... [PV. Kosovo] [Abandonné]
» Quand on parle du loup, on en voit la queue ~ Matthew Aidan Fernandez
» PALLANDO ▬ Quand on parle du loup, on en voit la queue.
» Philippe G. Fleisch - Quand on parle du loup, on en voit la...
» [Terminé] Quand on parle du loup , on en voit la queue. (suite)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Académie Rakishou :: Bâtiment principal :: Bureau du principal-